Opinion : Alimentation pour la santé (mondiale) – À qui incombe la responsabilité

0
19

Dans cet article d’opinion, Emmy Simmons, co-présidente d’AGree, conseillère principale en sécurité alimentaire au Center for Strategic and International Studies et membre du Panel mondial sur l’agriculture et les systèmes alimentaires pour la nutrition, écrit que les préférences et habitudes alimentaires dans le monde entier évoluent rapidement. « Faute de mesures décisives pour établir des systèmes qui favorisent une bonne nutrition, et de s’assurer que les aliments disponibles offrent des choix abordables, intéressants et sains en matière d’alimentation, les gouvernements paieront un lourd tribut en termes de mortalité, de santé physique et de bien-être mental de leurs populations, ainsi que de pertes économiques et de dégradation de l’environnement. Pour promouvoir une bonne nutrition, les partenariats entre les gouvernements, le secteur privé et les consommateurs sont essentiels », soutient-elle. De nouvelles recherches, poursuit-elle, montrent comment les gouvernements et leurs partenaires peuvent intervenir pour renforcer les systèmes alimentaires. La première mesure, selon Simmons, consiste à encourager une alimentation saine. L’engagement du gouvernement avec le secteur privé est fondamental pour déterminer la qualité de l’environnement alimentaire, poursuit-elle, en soulignant que les gouvernements peuvent utiliser divers outils de politique économique, ainsi que des interventions et des règlements ciblés, pour encourager le secteur privé à promouvoir des régimes alimentaires plus sains et de grande qualité. Simmons conclut que « promouvoir une bonne nutrition – et une alimentation saine – est une responsabilité partagée. Elle est partagée par les consommateurs à qui il incombe de faire des choix alimentaires sains d’un point de vue nutritionnel, parmi les options offertes dans l’environnement alimentaire. Les acteurs du secteur privé qui produisent, transforment et commercialisent les aliments pour assurer leurs moyens de subsistance et leurs profits commerciaux partagent la responsabilité d’assurer la sécurité, la qualité, la disponibilité et l’abordabilité des aliments. Quant aux gouvernements, ils doivent se soucier de la sécurité, la santé et la productivité de leurs populations. Une alimentation saine est un acte qui exige que tout le monde prenne des mesures ».

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here