L’outil CRISPR pourrait marquer le début d’une nouvelle ère d’aliments OGM délicieux

0
16

Il y a quelques semaines, un phytobiologiste suédois, Stefan Jansson, a été l’une des premières personnes à manger un légume modifié à l’aide de l’outil CRISPR. Un gène du chou qu’il a consommé a été supprimé en utilisant la nouvelle technique d’édition de gènes appelée CRISPR. Selon cet article, « Le CRISPR a été hyper médiatisé comme une innovation qui change le monde, parce qu’il permet aux scientifiques d’éditer facilement les génomes de pratiquement toute espèce au monde : végétale, animale ou même humaine ». De plus, « Le CRISPR pourrait être une opportunité de réintroduire le génie génétique dans le monde – pour aller au-delà de noms empoisonnés comme « OGM » et « Monsanto ». Pour fabriquer des produits qui sont à la fois intéressants, nouveaux et plus frais. Beaucoup plus frais que le chou qui pousse plus lentement, de toute façon ». Jason Kelly, PDG de Ginkgo Bioworks, une société biotechnologique qui prépare de la levure pour la fabrication d’arômes et de fragrances, ajoute : « Ce qui manque dans le premier round de la biotechnologie alimentaire, ce sont des caractères centrés sur le consommateur ». L’outil CRISPR pourrait rendre les fruits et légumes plus nutritifs et délicieux, déclare Kelly, ou créer des variétés nouvelles et tendance. DuPont Pioneer, par exemple, a annoncé sa première culture éditée à l’aide de l’outil CRISPR – du maïs cireux qui pourrait être utilisé pour épaissir les aliments, et aussi fabriquer des tissus, de la colle et du papier. Il devrait être mis sur le marché d’ici cinq ans. Un champignon édité à l’aide de l’outil CRISPR qui ne brunit pas au moindre toucher, se profile également à l’horizon, même si sa commercialisation n’est pas prévue. La perception des consommateurs continue d’être une préoccupation lorsqu’il s’agit d’aliments édités par la technique CRISPR, à cause des craintes du public concernant le génie génétique. Jansson a déclaré qu’une raison pour laquelle il a fait son coup de pub du chou était de pousser les gens à commencer à penser à ce que l’outil CRISPR pourrait signifier pour l’alimentation.

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here