L’amélioration des chaînes d’approvisionnement des petits exploitants agricoles doit être une voie à double sens

0
15

Dans ce blog, Stephanie Mercier de Farm Journal Foundation note que les États-Unis ainsi que d’autres pays développés ont largement tenu leurs engagements de dépenser des milliards de dollars pour faire face aux problèmes de la sécurité alimentaire mondiale. Ces ressources ont principalement bénéficié à la recherche agricole visant à aider les petits exploitants à améliorer leur productivité. De plus, la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, annoncée en 2012 par le Président des États-Unis Barack Obama, a œuvré pour faire participer des partenaires du secteur privé aux efforts visant à réaliser la sécurité alimentaire. Alors que cette aide a bénéficié à des dizaines de millions de petits exploitants agricoles, déclare Mercier, il convient de traiter avec plus d’urgence une troisième pièce de ce puzzle. La chaîne d’approvisionnement qui comprend des intrants tels que de meilleurs semences, engrais et autres produits chimiques, doit devenir plus disponible et abordable pour les petits exploitants. Le manque d’accès des petits exploitants à ces facteurs de production clés dans la plupart des pays découle de plusieurs facteurs : la faible production locale d’engrais azoté, ce qui veut dire que les pays doivent compter sur des importations coûteuses ; l’infrastructure insuffisante ; l’accès minimal au crédit ; le nombre réduit de distributeurs d’intrants agricoles opérant en milieu rural ; et enfin, le mauvais ciblage des structures de subventions. Mercier note que plusieurs organisations non gouvernementales travaillent à l’amélioration du problème des intrants. Elle conclut : « Les entreprises du secteur privé qui veulent établir des niveaux de production fiables dans les pays en développement pour fournir des ingrédients bruts qui doivent être transformés et distribués, devraient former des partenariats avec ces organisations et d’autres du même genre, pour s’assurer que les petits exploitants obtiennent les intrants dont ils ont besoin pour atteindre ces objectifs de production ».

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here