La Tanzanie va piloter la recherche sur les aflatoxines

0
28

Dans certaines régions de la Tanzanie, jusqu’à 80 pour cent du maïs est contaminé par l’aflatoxine ; on estime à 332 millions de dollars US les pertes annuelles du pays dues aux effets néfastes de cette toxine mortelle. La Tanzanie est l’un des six pays où le Partenariat pour la lutte contre l’aflatoxine en Afrique (Partnership for Aflatoxin Control in Africa – PACA) axera ses efforts d’atténuation des effets de l’aflatoxine. D’autres pays inclus dans le projet sont la Gambie, le Malawi, le Nigeria, le Sénégal et l’Ouganda. Le PACA aidera la Tanzanie à élaborer un système alimentaire piloté par le pays, ainsi qu’une analyse de la situation de l’aflatoxine et la planification des actions. L’organisation mettra en place un Système africain de gestion des informations sur les aflatoxines (Africa AIMS) qui servira de « guichet unique » d’informations sur les aflatoxines dans les secteurs de la santé, du commerce et de l’agriculture. L’initiative constitue une tentative d’améliorer la sécurité alimentaire, la santé et le commerce sur l’ensemble du continent. La Commission de l’Union africaine assure le leadership du PACA ; le comité de pilotage représente les agriculteurs, les consommateurs, les organisations de recherche et de technologie, les professionnels de la santé et du commerce, et le secteur privé.

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here