La sélection animale bénéficie aux agriculteurs et offre des possibilités d’atténuer les effets du changement climatique tout en assurant la sécurité alimentaire

0
6

Le Programme de recherche du CGIAR sur le Changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS) a publié une nouvelle note de synthèse sur les améliorations génétiques des ruminants qui résume l’état de la science et fournit des orientations aux décideurs et aux investisseurs pour la mise en œuvre. Cette pratique d’agriculture intelligente face au climat peut augmenter la résilience des animaux aux stress liés au climat, la performance reproductive et, dans certains cas, pourrait contribuer à la réduction des émissions. Les auteurs de la note mettent l’accent sur les opportunités dans les pays en développement, où l’on trouve la plupart des ruminants du monde. Les scientifiques citent dans la note de la recherche qui a été menée aux États-Unis, « où l’amélioration de la productivité des vaches laitières et l’efficacité de conversion des aliments y associée ont réduit de 40 % la production de méthane par unité de produit », ce qui montre les possibilités de réductions considérables des émissions dans les pays qui ont actuellement des niveaux de productivité plus faibles. La note indique également des voies rapides pour l’amélioration de la performance génétique des ruminants au niveau mondial et la réduction du méthane qui leur est associé dans les pays tropicaux en développement. « Pour réussir, les programmes de sélection doivent correspondre aux objectifs de sélection des agriculteurs, et non des chercheurs », soutient Yvette de Haas, auteur principale de la note sur la pratique et chef de projet au Centre de reproduction animale et de génomique de l’Université et Centre de Recherche de Wageningen aux Pays-Bas. « Les agriculteurs sont confrontés à de nombreux défis, puisqu’ils ont besoin de nourrir la population mondiale en expansion tout en répondant également aux pressions liées au changement climatique et à d’autres facteurs environnementaux. L’amélioration génétique offre une solution permanente et rentable, en particulier lorsqu’elle est combinée à des améliorations à d’autres éléments du système d’élevage tels que les aliments pour animaux ou la santé animale ». La note est disponible sur le site web du CCAFS.

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here