Botswana : le ministère adopte une approche scientifique pour stimuler l’agriculture

0
18

Au Botswana, le ministère de l’Agriculture s’emploie à apporter des approches technologiques et scientifiques modernes aux agriculteurs locaux, en vue de renforcer la sécurité alimentaire nationale. Le Dr Pharoah Mosupi, directeur de la recherche agricole au ministère, explique : « Nous avons encouragé l’utilisation de l’agriculture mécanisée, l’utilisation de technologies modernes pour accroître la production alimentaire. Cette politique est visible dans les exploitations commerciales plus grandes à travers tout le pays, mais nous sommes conscients du fait que la plupart des agriculteurs de subsistance ne peuvent pas se procurer facilement des machines modernes ». Ainsi, le ministère a organisé des ateliers et des campagnes d’éducation à l’intention des agriculteurs de subsistance, pour les encourager à utiliser des méthodes et technologies scientifiques abordables, a-t-il indiqué. « Nous encourageons les semis en lignes et l’agriculture de conservation, assurant que la façon dont les agriculteurs labourent la terre conserve l’humidité, afin d’obtenir les meilleurs rendements. Nous soutenons également l’utilisation de cultures variées qui sont tolérantes à la zone particulière du pays dans laquelle est basé l’agriculteur », a fait savoir Mosupi. De plus, ajoute-t-il, l’agence encourage l’agriculture « intelligente face au climat », et promeut des cultures résistantes à la sécheresse telles que le mil, le sorgho et le niébé. Concernant l’élevage de bétail, Mosupi a souligné que le gouvernement encourage les agriculteurs à conserver des races animales qui pourraient être maintenues plus longtemps. « Nous avons des centres d’insémination artificielle dans tout le pays, qui aident dans une grande mesure à créer des races particulières qui sont adaptées à nos conditions… Nous ne voulons pas que nos agriculteurs échouent », a-t-il déclaré.

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here