Afrique : l’absence de marché pour les produits agricoles appauvrit l’Afrique, selon un banquier

0
18

Lors d’un récent colloque qui s’est tenu à l’occasion de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique à Nairobi, au Kenya, le Dr Akiwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement, a déclaré que les pays africains peuvent inverser la crise de la pénurie alimentaire en créant des marchés pour les agriculteurs du continent. Les agriculteurs africains, poursuit-il, n’ont pas été en mesure de nourrir l’Afrique parce qu’ils ne sont pas motivés par l’agriculture en tant que moyen de création de richesse. « L’Afrique doit remporter l’or en agriculture… mais avant d’en arriver là, nous devons d’abord poser les bons gestes », a-t-il indiqué. Les économies africaines souffrent à cause de l’incapacité de conserver les aliments convenablement, qui les amène finalement à importer des denrées de l’étranger. « L’agriculture africaine ne peut pas faire jaillir l’eau d’une roche. L’alignement des marchés africains libérera le potentiel de l’agriculture africaine. Pas besoin de produire 70 pour cent de cacao, mais d’obtenir seulement deux pour cent du chocolat (fabriqué à partir du cacao) », a-t-il soutenu. D’autres dirigeants qui se sont exprimés au forum ont discuté des moyens de contenir l’incessante aide alimentaire à l’Afrique et d’encourager les jeunes à considérer l’agriculture comme un métier. « L’aide alimentaire est une solution temporaire. Elle n’est en définitive qu’un moyen de soutien d’urgence », a affirmé Yohei Sasakawa, le président de la Fondation nipponne. « J’ai la ferme conviction que pour améliorer l’approvisionnement alimentaire en Afrique, il sera nécessaire d’aider les petits exploitants agricoles avec des méthodes visant à accroître la production alimentaire ». Les participants à la conférence ont convenu que les gouvernements doivent garantir des prêts abordables aux agriculteurs et encourager les marchés en s’approvisionnant auprès des agriculteurs locaux.

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here